Galerie d’oeuvres d’arts

Toutes mes oeuvres s’inspirent des principes traditionnels du Cercle de Vie, de récits fondateurs, de faitsculturels réels ou d’événements historiques en lien avec la réalité contemporaine. En voici quelqu’unes :

1.The Story Holder – Le porte-histoire- Cette oeuvre raconte : d’un côté, le protocole ancien pour inviter les gens aux cérémonie de la Mide et de l’autre, l’expérience énergétique et spirituelle avec les éléments. Broderie de piquants de porc-épic sur écorce de bouleau. 2011.
2. Naabdang « crying for vision .» Cela illustre omment une femme Anishnaabeh a reçu sa vision suite à un jeûne qui a duré plusieurs jours durant lesquelles plusieurs êtres lui sont apparus pour venir éprouver sa force intérieure et son intention véritable derrière le désir de rendre service à son peuple en les soignant par des plantes médicinales.Techniques et médiums mixtes, 2009, 30 cm. Diamètre
3. Boujig’ebessa – Au Recto : Boujig’ebessa est le prénom de l’artiste mais aussi explique le phénomène de la renaissance comme lorsque l’on coupe un arbre et que de sa bûche repoussent des rejets qui donneront de nouvelles branches. Parce que les racines sont profondes et encore vivantes, l’arbre peut renaître tout comme notre essence culturelle qui ne meurt jamais. De chaque côté, la double courbe symbolise la dualité de la vie et de la mort n constant équilibre dans le Cercle de la Vie. Verso : forme étoilée ou de fleur avec les quatre directions. Carton peint à l’acrylique, broderie de piquants de porc-épic, perlage, poils d’orignaux brodés sur peau de crocodile teint bourgogne. Fil à broderie de coton de couleurs. 2008. 31 cm. Diamètre x 15 cm. épaisseur   Nom du photographe: Rolf Boethe
4.« Mnidoowid ou devenir un être doué de pouvoirs spirituels » Vingt cercles de vie brodés sont enchâssés dans le porte-bouteille de vin (en forme d’œuf, porte en ogive, feuille ou poisson) et comportent chacun un message. Dix cercles  exécutés aux piquants du porc-épic sur écorce de bouleau représentent des symboles traditionnels de la  Mide, à l’opposé desquelles se retrouvent dix autres cercles de vie dessinés, peints et brodés dans un langage plus contemporain.  Inspirés de symboles traditionnels archétypaux, ils sont adaptés aux savoirs expérientiels de l’artiste, de sa propre interprétation du pouvoir de la transformation dans le mouvement de la vie. 2002 à 2004.
5.« Bimaadiziwin » (Mouvement de la vie). L’usage des poils d’orignaux signifie pour moi, un retour aux sources des plus profondes en ce qui concerne la manière que mes ancêtres exprimaient symboliquement leur cosmovision et les motifs qu’ils utilisaient pour en signifier les concepts. Il s’agit d’une carte circulaire en forme d’astre qui brille dans l’univers représentant des forces cosmiques. Par des formes organiques qui rappellent à la fois les organes sexuels masculin et féminin et des formes courbes qui rappellent la galaxie, les étoiles, les nébuleuses, l’arbre de vie ou les deux Jumeaux de la Création, je tente de créer des rapports de symbiose avec les enseignements et les lieux sacrés.  Les plumes des oiseaux, créatures intermédiaires entre le monde céleste et terrestre créent un lien avec les quatre directions dans ce mouvement circulaire, rappelant celui de la Fleur de Vie, les atomes, les galaxies et l’univers qui n’a pas de commencement ni de fin. 2005. 3 pi. De dia.Techniques mixtes avec matériaux traditionnels et Matériaux de récupération. Photographe: Marilyn Aitken, musée McCord.

Nakanahgaywin (Lois et chemin)

6. Cette oeuvre est un mémoire visuel qui a été déposé en 2008 avec mon mémoire écrit au programme d’études des pratiques psychosociales de l’Université de Rimouski.

NAA-KA-NAH-GAY-WIN, (Lois et chemin) est un déploiement de la manière ANISHINAHBEH d’être et de cheminer, là, où le visible rencontre l’invisible et où chaque élément se répond dans une démarche d’évolution de cycles de croissance de vie et de mort dans un Tout cohérent. Il s’agit du principe de la Roue médicinale composé en huit tableaux dans un mouvement spiralé ayant pour point de repère les quatre directions, éléments et saisons avec les différents niveaux de la Création (Mondes cosmique, naturel, métaphysique et symbolique avec pictogrammes). Ci-contre, des parties et détails de l’oeuvre.
Support : Installation à partir d’un parasol ajouré en vinyle qui tourne lentement sur son axe, mû par un moteur électrique qui sera installé derrière la cimaise. Techniques mixtes et broderies traditionnelles autochtones avec peinture acrylique, textures réelles, etc.
Dimension : 6 pi 4 pcs de diamètre. Tige de 4 pi et 10 pcs.

7. MSKI WABGAN MZINCHIGAN (MESSAGES D’ARGILE ET DE SANG)- Installation qui s’inspire des pictogrammes, dont certains ont servis durant la signature du Traité de la Grande Paix à Montréal en 1701. Bas-reliefs circulaires en argile avec patine. 2001.

8. Les deux-soeurs fraises, installation avec conte.9. Installation servant de sensibilisation aux problèmes mondiaux sur la désertification, tournée organisé avec CRÉDIL. Médiums mixtes et peinture sur tissu, 2 m.de dia.1995

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s